jeu 14 janv. 16

Natation loisirs et cours - La section PISCINE se rappelle au bon souvenir des élus

Communiqué de Françoise SIMON et de Guy MARTIN, responsable de section

logo_natation.png

En marge des négociations qui pourraient aboutir pour 2017 à la fusion des Communautés de Communes Sèvre, Maine et Goulaine et Vallée de Clisson, nous avons souhaité tirer de nouveau la sonnette d'alarme auprès des élus de notre secteur, de la façon la plus large posssible...

Suite à la fermeture de la piscine des Hauts-Thébaudières en juin dernier et à l'obligation de mise en sommeil de notre section "Piscine" à la rentrée, nous avons récemment mené une enquête auprès de nos 165 anciens adhérents (qui ont répondu à plus de 40%). Elle montre que 48% d'entre eux n'ont repris aucune activité pour remplacer l'aquagym ou la natation. Les 46% qui ont retrouvé une activité de type "piscine" lui trouvent de nombreux inconvénients par rapport à celle de l'année passée : coût, distances, créneaux horaires moins adaptés, ambiance moins bonne, etc... Les 6% restants ont choisi une activité autre que piscine pour ne pas avoir à subir ces inconvénients.

Forts de ces résultats, nous avons décidé d'interpeller le président de la CCSMG et de donner copie de notre courrier à 22 élus du territoire :

  • La présidente de la Communauté de Communes Vallée de Clisson,
  • les 16 maires des deux communautés de Communes,

mais également :

  • Madame Sophie ERRANTE, députée, qui nous a reçus et écoutés avec attention à deux reprises l'an dernier,
  • Madame TARARBIT, vice-présidente au Conseil Départemental chargée des sports ainsi que Monsieur THOMAS, responsable de la Direction des sports qui nous a assurés du soutien du Département il y a quelques jours,
  • le président du SCOT du Pays du Vignoble Nantais, bien que sa réponse à notre précédent courrier ne nous ait pas laissé beaucoup d'espoir quant à une possible intervention de sa part !
  • et le rédacteur en chef de l'Hebdo de Sèvre et Maine.

Tous, à des degrés divers, sont concernés par notre requête : la construction d'un bassin de natation indispensable dans notre secteur sud-Loire-Vignoble.

Nous leur avons rappelé l' étude qui a été menée par les deux Communautés de Communes en 2013-2014 et qui a abouti à la nécessité de construire un nouvel équipement.

Nous leur avons fourni un schéma du territoire réalisé à partir de statistiques de population montrant qu'un bassin à proximité d'Aigrefeuille pourrait drainer environ 29 000 personnes. (Voir en annexe)

Et nous avons appelé de nos vœux la fusion des deux communautés de communes qui constitue pour nous le seul espoir de voir un jour sortir de terre une nouvelle piscine.

En effet, nos petites communes ne peuvent pas à elles-seules supporter le coût de la construction et l'entretien ultérieur d'un équipement sportif de ce type. C'est donc une décision qui revient aux Communautés de Communes. Si la démarche est entreprise, nous pourrons solliciter une aide de Madame La députée et du Conseil Départemental, leurs responsables nous l'ont assuré. Mais encore faut-il qu'il y ait prise de conscience et volonté de nos élus locaux.

Il en va du bien-être sportif de centaines d'enfants et d'adultes.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet