Menu

À propos - De la Résistance à l'esprit de Résistance


2012_walterlogo.png Communiqué de Françoise SIMON

Une cinquantaine de personnes ont bravé le froid mardi soir pour participer à la projection-débat réalisée à partir du film Walter, retour en résistance de Gilles Perret.

Voir l'article de présentation

L' atmosphère était cordiale et conviviale dans ce petit café de Château-Thébaud qui nous accueillait...

Thomas GINSBURGER et François LE MENAHEZE ont mis en évidence les liens qui existent entre la Résistance contre le nazisme dans la France de Vichy et la résistance d' aujourd'hui, contre le "détricotage" orchestré de toutes les mesures sociales instaurées par le Conseil National de la Résistance (Sécurité Sociale, retraite par répartition, école pour tous…). Dans le public, certains ont complété en exprimant leur ressenti et en évoquant leurs expériences.

Il est ainsi apparu clairement que, bien que les actions soient situées dans des contextes différents, l'esprit de résistance qui les anime, lui, est identique.

Résister implique d'abord qu'on soit capable de s'indigner face à une injustice, à un abus. Mais l'indignation pour être constructive doit être suivie d'un engagement, personnel et collectif, afin de défendre ce qui nous apparaît comme étant juste.

La résistance ne doit pas s'effaroucher ni renoncer au prétexte que ses membres constituent une minorité. En effet, ce sont les petites touches, les petites résistances, les petits refus d'obéir à une loi inique qui constituent les grains de sable susceptibles de d'enrayer les rouages bien huilés d'une politique tout orientée vers le profit.

Oui, résister peut et doit se conjuguer au présent.



Commentaires

1. Le samedi 04 février 2012, à 18:59 par Loïc

Merci beaucoup pour cette belle soirée hier.
Beaucoup de monde, bonne ambiance, bonne organisation...
Merci de nous avoir remis en tête les notions fondamentales de résistance et de collaboration.
Merci d'avoir permis de rappeler qu'une minorité décide d'agir et qu'elle peut servir de "levain". Que la majorité est souvent silencieuse et choisit le camp du plus fort.
Résister, c'est choisir des valeurs indépendamment du rapport de force, c'est rappeler qu'il y a un choix et que tout choix à des conséquences.
Résister, c'est réaffirmer sa liberté de penser et d'agir.

Je reste à votre disposition pour tout échange général ou local à ce propos.

Merci de faire suivre ce courrier à nos deux témoins avisés et actifs, aux animatrices motivées et convaincues ainsi qu'aux responsables du café St Thomas.

A bientôt, sans doute
Loïc

2. Le samedi 04 février 2012, à 19:08 par Françoise

Merci Loïc pour ce témoignage fort sympathique.
Je viens de transférer avec plaisir ton message aux destinataires indiqués.
Oui, ce fut une belle soirée, très riche d'informations, de passion, ... et d'espoir
Françoise

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet