Menu

Réformes Darcos : Point sur les actions

Les mouvements de contestation des réformes Darcos ne faiblissent pas, bien au contraire, la mobilisation s'amplifie. Le point sur les prochaines actions prévue en Loire-Atlantique et sur le mouvement d'entrée en résistance des enseignants de Vendée :

Les dates à retenir en Loire-Atlantique :

  * 23 Janvier à partir de 16h30 :

Discussion avec les parents autour d'un café à l'école Croix Jeannette à Bouguenais.

  * 23 janvier à 19H30 :

Grande salle de la Manufacture des tabacs à Nantes, soirée théâtre avec "Le théâtre de l'opprimé".

  * 23 janvier à 20H30 :

Concert de soutien à Sami à Missillac dans la salle de la Garenne.

  * 24 janvier à 9h30 :

Réunion AG sur Nantes Ouest dans la grande salle de la mairie de Chantenay.

  * 24 janvier à 10h30 :

AG école élémentaire de la Croix Jeannette à Bouguenais.

  * 27 Janvier à 20h30 :

Salle des Arcades à Chateau Thébaud (conférence Débat).

  * 28 janvier à 20h :

Réunion publique à la salle du SEIL de Rezé.

  * 31 janvier à 17H30 :

Basse Indre, meeting concert de soutien à Sami.

Les enseignants de Vendée en résistance :

- Les Sables, Talmont St Hilaire :

Dispositifs d'aide toujours pas validés par l'IEN pour 4 écoles (pour des histoire de quota de temps dédié à la préparation). Enseignants convoqués. 2 rencontres entre les directeurs puis courrier à Mme Bride. 3 écoles inscrites sur le site des "désobéisseurs". Parents préparent une action pour fin janvier et distribuent des tracts toute cette semaine.

- St Gilles, St Jean :

1ers collègues convoqués ce matin. signatures non pas pour suspendre l'aide personnalisée mais pour utiliser les heures face à tous les élèves sans distinction.

- La Plage, ST Gilles :

Aide suspendue, 2h faites avec tous les enfants. Questions posées à l'IEN : comment la hiérarchie accompagne la mise en place de l'aide ? « On nous a laissé nous débrouiller. » Il se fait tout et n'importe quoi!!! Comment remédier au temps supprimé à tous les élèves ? Les 2h par semaine manquent cruellement à la fin du trimestre !!!

- Brem :

Ecole de 4 classes, les 4 collègues suspendent l'aide et ont envoyé leur lettre mais ne savent pas comment utiliser les 60h.

- Coëx :

Collègues (3/6) convoqués car courrier à l’IEN demandant le retour à l'ancien calendrier alors qu'ils n'ont même pas suspendu l'aide !!!

- Brétignolles :

Collègues convoqués jeudi soir 15 /01. Les parents ne savent pas quoi faire.

- La Roche :

Parents du «collectif Rivoli» de l’école Rivoli présents : réunion parents/enseignants en décembre animée par les parents, 40 personnes puis lettre de pétition ( 147 signatures ) par rapport à la réforme (et non simplement de soutien aux enseignants) déposé à l'IA avec la presse et Canal 15. La délégation n'a pas été reçue mais un RDV fixé pour le 16 /01 puis reporté en février. Aussitôt après cette manifestation l'IA a demandé des comptes à la directrice et est venu inspecté 2 enseignantes (dont l'une avait déjà eu une inspection 6 mois auparavant!!!) Depuis, pas de convocation malgré un courrier des enseignants en décembre annonçant la suspension de l’aide ; l’inspecteur préfère reparler du tableau interactif qui pourrait ne plus tarder !!! Le collectif Rivoli aide sur demande les parents à faire des réunions parents - enseignants dans les écoles. Idée : inonder de vagues de pétitions l'IA et les IEN .Ecoles Laënnec, Moulin Rouge : mêmes démarches, réunion + lettre +pétition + RDV IA.

- Roche Sud :

2 réunions en décembre. St Florent des Bois et La Ferrière: suspension de l'aide pour certains et courrier à l'IEN. Depuis pas de nouvelles. Réunions de parents prévues le 27 /01 à la Ferrière à 20h.

- Roche Nord :

Réunion à Jean Yole où une centaine de personnes annonçait le désir d'arrêter l'aide. Il faut sûrement compter sur 120 collègues qui ne sont certainement pas tous inscrits sur la liste du SNUipp. Comment comptabiliser tous ceux qui ont écrit individuellement ou par école sans se faire connaître autrement ? Une collègue précise qu'il existe des écoles où rien ne se passe. Dans son école les avis par rapport à l'aide personnalisée ont été donnés par vote à bulletin secret. Elle était la seule à vouloir suspendre et devant le climat pesant qui règne elle a poursuivi l'aide sans conviction. Elle précise qu'en plus son école a été déclarée "école pilote" pour la passation des évaluations CM2 !!!

- Aizenay :

18/19 à suspendre et qui choisissent les 60h en concertation, sans présence directe des enfants. Tous convoqués par l'IEN le même jour mais M. Morin, l’inspecteur, se trouve actuellement en arrêt. Parents très actifs : prêts à accompagner les enseignants, pétition de soutien, chaîne humaine parents /instits/ enfants en gilet jaune autour de l'école pour la protéger (proposition sans doute reprise par d'autres collectifs), d’autres initiatives pour la semaine de passation des évaluations CM2. Les enseignants ne feront pas passer les épreuves et se serviront des livrets de temps en temps dans l'année comme batterie d'exercices.

- Les Herbiers :

Seulement 2 collègues ayant suspendu l’aide « Si on fait l'aide on fait alors passer le message que la réforme est bénéfique ou acceptable!!! » Réunion de circo le 21 janvier.

- Circonscription de Montaigu :

Collectif parents et collectif enseignants créés en même temps à l'issue d'une réunion. Parents ont remis à l'IEN, lors d'une animation péda, 200 lettres de mécontentement et de soutien aux enseignants tandis que les enseignants remettaient leur lettre de désobéissance avec 35 signatures. Les parents et les enseignants ont accompagnés quelques collègues convoqués par l'IEN, ce fut un joyeux tintamarre orchestré par les lycéens qui avait rejoint le groupe en présence de la presse. Les parents ont préparé un courrier pour le député et entendent dépasser le problème de l'aide personnalisée pour se concentrer sur la casse du service public.

- Luçon :

Seulement 5 enseignants de Luçon ont déclaré la suspension de l’aide sur la liste (mais sans lettre aux inspecteurs), une vingtaine d’autres sur la circonscription ont aussi arrêté l'aide. Peu d'enseignants et peu de parents mobilisés malgré un bilan global plutôt négatif sur la mise en place de l'aide personnalisée. Peur… Petites écoles.

- Chantonnay :

Réunion en décembre puis collectif, lettre IEN / IA . 54 signatures pour suspendre. Mobilisation des parents après une réunion avec 80 signatures de pétition pour 90 familles et banderoles sur l'école. Ils sont d'autant plus remontés que de gros problèmes de remplacement se posent. Réunion avec les parents prévue le 27 janvier.

- Challans :

Réunion parents/enseignants à l’initiative de 2ou 3 écoles. Collègues convoqués le matin du 14/01. Il n'y aura plus de convocation sur Challans. L'inspectrice semblait ouverte à la discussion et soucieuse de s'informer des raisons qui motivaient les enseignants : pourquoi se refus ? Que proposeriez-vous à la place ? Une réunion avec les parents est prévue le 22 janvier. Cette attitude ouverte n’est pas là même chez tous les inspecteurs, ont rappelé certains collègues d'autres circonscriptions. Certains mettent plutôt la pression et font régner un climat de peur qui expliquent que certains collègues n'osent pas les affronter en arrêtant l'aide.

- Fontenay Sud Vendée :

L'IEN exerce une pression forte sur ces petites écoles de 3/4 classes tenues principalement par de jeunes collègues.

Alors qu'au début du mouvement certains pensaient qu'on aurait même du mal à atteindre les 100 refus de l'aide, aujourd'hui on compte déjà plus de 300 refus, en Vendée !!! Avec le soutien de plusieurs syndicats et l’appui des parents en plus !!!


Adresses de quelques sites à visiter :

http://blog.enseignant.over-blog.com/
http://resistancepedagogique.blog4ever.com/blog/index-252147.html
http://desobeissance-pedagogique.org/index.php
http://www.darcos-demission.org/
http://nuit.des.ecoles.over-blog.com/article-27027896.html

OUI, Darcos veut et peut démanteler l'école publique !

Lorsque Xavier DARCOS, ministre de l'éducation nationale, annonce la mise en place des heures de soutien, suite à la suppression du samedi matin, c’est pour « ceux qui en ont le plus besoin, ces 15 % d’élèves qui sont en grande difficulté… ». On connaît la suite : la suppression programmée de 3000 postes de RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Enfants en Difficulté)…

Sans parler des autres réformes en cours ou à venir... Mais tout ne se joue pas ici… Selon Eddy KHALDI, auteur avec Muriel FITOUSSI, d’un ouvrage « Main basse sur l’école publique », la lente casse de l’école est programmée depuis un certain temps…

Ils se sont penchés sur la généalogie des idées qui marquent ce gouvernement, en matière d'éducation nationale. Celles-ci vont puiser dans un vivier idéologiquement marqué, qui emprunte aussi bien au Club de l'Horloge (extrême-droite) qu'à l'Opus Dei.

Pour en arriver à la conclusion suivante : une marchandisation rampante devenue aujourd’hui franchement galopante…

Un film de 22 minutes qui fait le point sur les récentes mobilisations d’octobre 2008, à la lumière des révélations d’Eddy KHALDI, auteur avec Muriel FITOUSSI, d’un ouvrage « Main basse sur l’école publique »…

Un film fait par des parents d’élèves pour les parents d’élèves et les enseignants…



Commentaires

1. Le jeudi 22 janvier 2009, à 23:17 par Foise

Il est vrai que ça fait du bien de voir que la riposte s'organise...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet