Menu

Conférence-débat : Main basse sur l'école publique?

Un parent de la Limouzinière (dont nous ignorons l'identité) nous en fait le compte rendu

Compte-rendu conférence « Main basse sur l'Ecole ?» à Château-Thébaud, le 27/01/2009:

Organisée par L’Amicale Laïque de Château-Thébaud, soutenue par l'association de parents d'élèves de Château-Thébaud et les enseignants, animée par Yves ROUTIER, vice-président de la FAL 44, ancien professeur et formateur à l'IUFM, avec la participation de François LE MENAHEZE, directeur de l'école de St-Lumine de Clisson, Christiane ALLAIN, présidente FCPE 44 et Patrick MAURIERAS, représentant de la FAL44.

Patrick Mauriéras secrétaire Général FAL44

il a présenté une vision assez « futuriste » des manœuvres gouvernementales, mais qui, au final, après la présentation des deux autres intervenants, n'était pas si surréaliste que ça, bien au contraire. Il disait en gros:

1. le gouvernement nous inonde de mesures, surtout depuis le début de l'année

2. elles sont toutes aussi provocatrices les unes que les autres

3. l'objectif est d'occuper le terrain médiatique pour pouvoir passer en douce les réformes de fond.

4. Si on regarde chaque mesure, elles sont incompréhensibles en première lecture, car souvent à l'encontre de l'intérêt premier des enfants, voire de l'être humain de façon plus globale.

5. Par contre si on prend du recul et qu'on regarde l'ensemble, on voit très clairement un point commun à toutes ses mesures : le profit, la rentabilité.

Toutes s'inscrivent dans une logique « d'économie budgétaire », quel qu'en soit le prix humain à payer, ou plutôt à faire payer au « peuple ».

Directeur d’école, intervenant au titre de citoyen

Il a pris le relais ensuite, en essayant d'étayer les propos précédents avec des exemples concrets:

1. en intro, il a fait le parallèle avec l'histoire de la grenouille dans la marmite (pour ceux qui ne la connaissent pas, en faisant court, quand on plonge une grenouille dans de l'eau bouillante, elle donne un grand coup de patte et elle saute de la marmite; par contre, si vous la mettez dans l'eau froide et que vous faites chauffer la marmite doucement, elle sent la température monter, petit à petit elle se sent tour à tour bien, puis ayant un peu chaud, puis trop épuisée pour réagir, et enfin « cuite »...). nous sommes tous des grenouilles!!!

2. pb des suppressions de postes: ça concerne les rased, mais aussi les postes de maternelles, les stagiaires enseignants, les formateurs, etc... 11000 postes ainsi ont été supprimés en 2008 ; 13000 le seront en 2009 ; 90 000 (eh oui, un neuf et quatre zéros) en tout d'ici 2012 !!! (vous disiez « économies »?)

3. montée des valeurs conservatrices, retour des « vieilles méthodes »:

compétition, élitisme ; contenu des programmes + lourds recentrés sur les enseignements essentiels (Français / math) ; programmes basés sur la mémorisation systématique (à l'opposé des recherches faites ces dernières années sur le sujet)

4. diminution de la dimension culturelle (qui permettait aux élèves de mieux comprendre l'évolution du monde dans lequel ils vivent)

5. autorité morale (dès la maternelle), et disparition de l'éducation à la citoyenneté.

6. Ciblage de la difficulté scolaire: OK sur ce point, par contre pas du tout OK sur les mesures mises en œuvre pour y remédier; elles sont à l'opposé des conclusions des chercheurs sur le rythme scolaire.

7. Soutien scolaire et stage de rattrapage pendant les vacances, avec en parallèle la suppression des RASED : stigmatisation des élèves / conduit à une stratégie d'évitement.

-RASED et soutien scolaire : pas le même public visé. Les RASED sont spécialisés / formés pour travailler avec des élèves en difficultés très spécifiques, alors que les instits en soutien scolaire ne peuvent faire que du « rattrapage » ponctuel… (...Vous disiez « mesures incompréhensibles » ?)

Les élèves ainsi en difficultés seront de plus en plus renvoyés vers des structures privées.

(...Vous parliez de «profits » ?, pour qui déjà ?) Puis ce Directeur a fait un bref parallèle avec la Finlande qui a le système scolaire le plus performant:

- il est basé sur la continuité des apprentissages (chez nous on enchaine les ruptures (GS/CP, CM2/6ème, 3ème/seconde, Terminale/1ère année d'ES, ...)

- ils ont des évaluations pour adapter l'apprentissage à l'élève, mais ils n'ont pas de notation.

- Ils n'ont pas de devoir le soir (grande inégalité entre les élèves chez nous suivant les familles), ce qui est interdit chez nous depuis 1957, mais jamais appliqué. - Ils ont supprimé les « courroies administratives » (IEN...) pour mettre plus de prof dans les classes, et ils ont donc des classes plus petites (12 à 15 élèves en moyenne).

Christiane ALLAIN Présidente FCPE44 :

La «super mama » qui représentait la FPCE44 a ensuite pris le relais pour enfoncer le clou (c’est une « parent d’élève » comme nous, d’un charisme vraiment détonnant !!!)

1. mesures « facettes » contre réforme en douce ? Savez-vous par exemple que la révision de la carte scolaire est passée sans aucun bruit... Savez-vous que la désectorisation est aussi passée comme une lettre à la poste ?

La carte scolaire, c'est la redéfinition du nombre de postes par secteur; la Loire-Atlantique a déjà perdu plus de 20 postes (je n'ai pas le chiffre exact).

La désectorisation, c'est permettre aux parents de choisir leur école.

2. On va droit vers les écoles « d'élites », qui vont s'opposer aux « ghettos » des banlieues.

3. Disparition de la mixité culturelle au sein des écoles qui permettait aux plus démunis de s'en sortir naturellement grâce aux plus favorisés...

4. Mise en place d'internats d'excellence (fonds privés) (Vous avez dit «profits » )

- les enfants de familles en grande « difficultés financières », mais voulant travailler, seront mis dans ces internats à « l’abri » des enfants perturbateurs (les « casseurs » de vitrines). On voit bien quelles familles pourront « mettre leur enfant à l’abri »... ;==> école à deux vitesses.

5. retour de l'uniforme : pour qui, pourquoi ???

6. Suppression du Samedi matin: - accroit la difficulté des élèves

7. Suppression des Très Petites Sections ( voire à terme des PS et MS) ; accroit les pb d'insertion pour les enfants d'étrangers

- OK sur la nécessité de revoir cette tranche d'âge, mais pas en les supprimant.

8. Stratégie qui consiste à discréditer le service public pour mieux le démanteler.(vous disiez « économies »?)

Débat : S’en est suivi un jeu de questions-réponses :

Quid des Associations complémentaires de l’ école ( Ligue de l’enseignement, UFOLEP, Francas …?

- Suppression des subventions et des mises à dispo d’enseignants, ce qui représente en gros un manque à gagner qui va devoir être repris par les assos (-41 000 euros en 2008, -110 000 en 2009, -350 000 en 2010).

Pb des 8 ou 9 demi journées : -; Les chronobiologistes préconisent une école du Lundi au Samedi midi, avec des journées plus courtes, pour garder un rythme constant, sans rupture. La FCPE voudrait revenir à des semaines de 26h étalées sur 9 demi-journées, mais pas pour la rentrée 2009 car il faut le temps d’y réfléchir pour ne pas le faire n’importe comment.

Info d’un prof du lycée de Vallet pour dire que le lycée va être fermé alors que les effectifs prévisibles passeraient de 400 élèves en 2009 à 800 élèves en 2013… La tendance aujourd’hui est de « supprimer les petites structures » pour faire des gros lycées Info toujours : il faut 7 ans pour qu’un lycée public voit le jour à Clisson, il faut 7 mois pour qu’un lycée privé voit le jour en banlieue parisienne…

Loi de 2005 sur l’accompagnement des enfants handicapés. Il y a une dérive énorme aujourd’hui car il y a de moins en moins d’auxiliaire de vie dans les écoles pour assurer ces accompagnements . (tiens, tiens, c’est comment déjà « économies »?)

IUFM : ils sont appelés à disparaitre au profit des universités. La formation des enseignants ne sera plus du tout assurée de la même façon, car beaucoup moins spécifique à l’enseignement.



(Compte rendu réalisé par un Parent d’élèves de La Limouzinière.)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet